logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

09/01/2009

Dans ma boîte à mails

Dans ma boîte à mails, je reçois beaucoup de choses.

Des bonnes comme des moins bonnes.

Hier, par exemple, j'ai reçu une information concernant une disparition.

en titre : "Une information informatique à faire circuler."

Cela ne voulait rien dire à priori.

Je continue à lire :

L'inspection académique de Pau 1 demande de faire suivre ce message.

A faire circuler aux quatre coins de France et d'ailleurs.

"Ma fille de 16 ans, C.H. a disparu depuis 15 jours."

Suis la photo de la jeune fille.

Une très belle personne au très joli sourire.

N'écoutant que mon bon coeur, je décide de le mettre sur mon blog.

Et puis, je réfléchis et j'essaie d'envoyer un mail à celui qui est inscrit sur l'article.

Pas de chance, il me revient comme "inconnu."

Là je comprends que j'ai été flouée.

Car, si l'identifiant est faux, cela veut dire que tout est faux.

J'efface donc très vite ma note sur mon blog.

Voilà le genre de "trucs" que l'on reçoit sans arrêt et que certaines font suivre sans chercher à comprendre.

C'est sans arrêt comme ça.

Combien de choses dans ce genre circulent dans les boîtes à mails et encombrent sans arrêt les circuits ?

Il faut sans arrêt faire le nettoyage de sa boîte à messages.

S'il n'y avait que les spams ce serait trop beau.

Il y a malheureusement tous les autres qui ne peuvent être appelés spams mais qui sont pires.

C'est tous les jours et plusieurs fois par jour que l'on trouve un PPS à renvoyer à 6, 10 personnes

Ou plus parfois. Jusqu'à 30 personnes.

Je me demande toujours comment il se fait que tant de personnes

tombent tous les jours dans ce panneau ?

Si vous avez une explication à me donner, je suis preneuse.

07:05 Écrit par Lydia Chamarie dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (16)

01/12/2008

Les sujets...

Qu'est-ce qu'un "sujet" ?

. C'est un personnage habitant et vivant dans un pays gouverné par un ROI, une REINE, tout personnage non élu.

. Pour les pays ayant à leur tête un personnage élu, nous sommes "le peuple".

. CAVADA aimait bien à dire : "les petites gens". Quand il avait dit ça, il était satisfait. Sans doute ne se plaçait-il pas parmi ces gens qu'il qualifiait de "petites" ou "gens de peu". Ah ! Que j'aime ce terme de "gens de peu".

S'il existe un terme qui ne veut rien dire, c'est bien celui-là. Pour qui se prenait-il ce CAVADA ? Etait-il un gens de beaucoup, lui ?

Cherchons bien. Où trouve-t-on ces "gens de peu" ?

Je me le demande toujours.

Si c'est moi, c'est vous, c'est nous ! Où s'arrête le "peu" des gens ? N'y aurait-il que les élus qui ne seraient plus "de peu" ? 

Pour ma part, je trouve que ledit "petit peuple" est bien plus honnête et méritant que les gens de la haute.

Mais bien sûr, ce sont les gens qui n'ont aucun pouvoir. Ceux qui ont le porte-monnaie vide. Ceux qui paient les impôts, les P.V., ceux qui sont à la rue mais pas seulement.

Les "gens de peu" ce sont tous ceux qui ne peuvent rien dire, rien faire, qui n'ont aucun pouvoir.

Souvent je me suis creusé la cervelle pour savoir où l'on pouvait les trouver tous ces gens-là !

Je me disais : les gens de peu, ce sont peut-être les gens de la campagne, ou bien les personnes âgées, ou encore les enfants, ce sont les malades dans les hôpitaux, etc.

Mais ne sachant pas dire où commence et où finit la barrière qui détermine les gens de peu des gens de beaucoup, j'ai arrêté de chercher.

Si vous pouviez m'aider et m'expliquer ce que veulent dire ces gens de la haute quand ils nous traitent ainsi. Vous me rendriez un grand service. Je vous en remercie.

En attendant, je vous souhaite une bonne journée.

medium_Pierrot.2.jpg

 

Ah ! Ca y est, je l'ai trouvé !

08:11 Écrit par Lydia Chamarie dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (6)

17/11/2008

LES BRUITS...

          J'aime les arbres. C'est une chose acquise.

medium_Beaumarchés_001.jpg

 

Mais je n'aime pas les bruits qui s'y attachent.

En premier : les appareils à souffler les feuilles. Ils font un bruit infernal !

Tout ça parce que les gens ne veulent pas utiliser le bon vieux rateau

Pourtant beaucoup plus pratique en vérité.

Il fallait juste un peu plus de temps et de courage.

En second : les tronçonneuses. Elles font beaucoup de bruit aussi.

Elles taillent les-dits arbres. Elles taillent aussi les bois pour mettre à la cheminée.

Ensuite, toujours quand on habite la banlieue, existent les tondeuses.

Heureusement, quand arrive l'hiver, elles sont au repos.

Et puis, viennent tous les bruits de la vie courante : les voitures sur une route très passante comme la mienne, les camions, les motos (ce sont elles qui font le plus de bruit.) Ils se plaignent qu'on ne les voit pas mais mon Dieu ! On les entend. Surtout qu'ils passent le plus souvent à 150 à l'heure alors que la vitesse est réduite à 50. Mais bien sûr, eux ne sont jamais punis. Par contre, nous, qui roulons en voiture, si nous dépassons même de 3 ou 4 kilomètres à l'heure, hop ! Un P.V. de 93 euros qui ne fait pas des heureux.

Les mobylettes avec lesquelles les jeunes s'amusent à passer et à repasser sont un bruit supplémentaire qui s'ajoute aux autres bruits et qui est superflu.

Enfin, parlons des chiens que les gens ne savent pas élever et qu'ils laissent aboyer à tort et à travers. C'est terrible aussi cela.

A la fin, nous devenons malades sans savoir que c'est à cause de tout ce bruit qui nous malaxe le cerveau, les neurones, les nerfs, tous nos systèmes sont atteints.

Et là, que peut-on faire ?

Dites-le moi !

09:27 Écrit par Lydia Chamarie dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (8)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique